L’HOMME QUI MARCHE
sur lair de Cadet Roussel


Fernand commence la semaine
Lundi matin c’est à Varennes
On le motive, on le stimule
Ça l’empêche de prendr’ des pilules
Ah ah il est chanceux
De fréquenter Les Vigoureux

Fernand raconte des histoires
C’est son petit moment de gloire
Y en a des drôles, y en a des plates
Ça lui arrive de faire patate
Mais il se fait pas d’peine
Il se r’prendra la s’maine prochaine

Connaissez-vous son obsession ?
C’est le trajet du petit pont
Cette sortie souvent propose
Le contredire jamais on ose
Au bord du St-Laurent
On craint pas de faire face au vent

Fernand est un super vendeur
Il nous annonce ses couleurs
Des casquettes, des t-shirts, des crampons
Des collants, des polars, des bâtons
Ah ah yé en affaire
Son matériel est populaire

Longue vie au Réseau A-Vie-Forme
Qui se développe et se transforme
Pour rester jeune c’est la recette
Ça fait de nous de vrais athlètes
Allons marchons gaiement
C’est un rendez-vous dans 20 ans

Ventd’Est (Estelle Beauregard) 25 novembre 2013